Les Sœurs du Très Saint Sauveur

Article
Maison d’Accueil
Le château d’Oberbronn : la maison mère

Accueil  > Maison d’accueil  > Infos  >  Le château d’Oberbronn : la maison mère

Le château d’Oberbronn est la Maison mère des Sœurs du Très Saint Sauveur.

Maison-Mère des Sœurs du Très Saint Sauveur
2, rue Principale
67110 Oberbronn
France

Téléphone : +33 3 88 80 84 50
Fax : +33 3 88 80 84 60
Courriel : Accueil à Oberbronn

Un peu d’histoire...

En 1857, cette vaste demeure seigneuriale à l’entrée d’Oberbronn, avait déjà une histoire longue de plus de 8 siècles.

Le château de la Wasenbourg, situé sur les hauteurs de Niederbronn, est mentionné pour la 1ère fois dans un document officiel de 1186. Détruit et reconstruit en 1270, il appartient à la famille des Born. Ceux ci sont aussi propriétaires d’une résidence à Oberbronn appelée "château".

Il y a eu sur ce site plusieurs demeures, successives ou simultanées, servant d’habitations ou de caves dimières

Au cours de l’histoire, de la Seigneurie d’Oberbronn, passe soit par le jeu des héritages, des mariages, des événements politiques ou économiques, à des propriétaires aux noms illustres : les Comtes d’Ochsenstein, de Lichtenberg, de Linange-Westerbourg, les familles De Sinclair, Lewenhaupt, Hohenlohe-Bartenstein, Strahlenheim, qui ont marqué ce lieu et laissé des traces dans les pierres du château ou celles du cimetière.

De nombreux vestiges, dont les caves, la tourelle, l’escalier à vis, le porche, les portes renaissance, attestent l’influence de l’histoire.

Certains maîtres des lieux les ont davantage marqués. Ainsi, en 1554 Philippe de Linange-Westerbourg fit construire un nouveau château sur les fondations de celui des Seigneurs Born, château duquel il existe encore la porte cochère vers le village, en dessous de l’actuel Accueil.

En 1730 deux familles habitaient ces bâtiments : la famille de Lewenhaupt du côté de la rue, la famille Hohenlohe Bartenstein au pied de la montagne.

1789 : vint le temps de la grande tourmente. Les propriétaires émigrèrent, le château central fut détruit, la terre confisquée, puis vendue plusieurs fois.

En 1824, la propriété fut achetée par le Comte et la Comtesse de Strahlenheim-Lewenhaupt qui aménagèrent les anciens communs en habitation et construisirent la jolie cage de l’escalier de l’escalier d’honneur. A leur mort la propriété fut mise en vente.

A son tour, la Congrégation marquera sa présence par de nombreuses et importantes constructions.

Ce domaine devait d’abord lui servir de Noviciat, c’est-à-dire de lieu de formation à la vie religieuse des jeunes filles venues pour vivre avec et comme la Fondatrice, c’est-à-dire à l’école du Christ Sauveur.

De nombreuses générations de sœurs ont ainsi été formées dans ces murs avant d’aller à travers le monde pour soigner les malades, éduquer les enfants contre diverses formes de misère et par ces humbles gestes porter le message de l’amour de Dieu pour chaque homme.

Une entrée de côté du bâtiment St-Joseph {JPEG}Le bâtiment St-Joseph {JPEG}Vue du parc du couvent {JPEG}Les cigognes dans le village d'Oberbronn {JPEG}Encore des cigognes... {JPEG}


Icônes de pied de page

© Les Soeurs du Très Saint Sauveur 2002-2014

Retour haut de page Mail au webmaster Impression